QUI NOUS SOMMES?



 

L’éducation aux droits :

raison d’être de la Fondation Léo- Cormier

 

 

 

On connaît bien l’importance de la formation dans la société. Une organisation qui consacre plus de ressources dans la formation des travailleuses et travailleurs réussira mieux. Dans les institutions publiques, on sait qu’il y a une corrélation directe entre la qualité du service, l’atteinte des objectifs et les ressources consacrées pour s’assurer que le personnel demeure compétent. C’est aussi le cas dans le domaine des droits et libertés. Il faut avoir une compréhension appropriée de la place des droits et libertés dans le développement de la société et dans l’évolution de la citoyenneté si on souhaite transformer ces valeurs en actions concrètes.

 

Cette formation est peu développée et peu soutenue par les gouvernements, autant dans la formation de base dans nos écoles, collèges et universités que dans l’appui à la formation continue. Les organismes communautaires ou les ONG à caractère social réussissent avec peine à réaliser leur mandat prioritaire faute d’un financement de base adéquat. Il faut faire des miracles pour trouver l’argent nécessaire pour les activités d’éducation et de réflexion. C’est pour remplir cette mission que la Fondation Léo-Cormier a été fondée il y a près de 30 ans. La tâche de la Fondation est de recueillir des fonds pour organiser des activités de formation et de sensibilisation aux droits et libertés.

 

La Fondation travaille avec des partenaires de choix avec la FTQ, CSN, CSQ et CSD ainsi que d’autres grands syndicats comme le SFPQ, le SPGQ, la FIQ, la FQPPU. Ces organisations appuient l’action de la Fondation par leur présence au conseil d’administration, par leur contribution financière et leur engagement dans les campagnes de financement et par leur appui aux activités de formation. S’associer au mouvement syndical a été un choix dès le début de la Fondation ; ces organisations de lutte en faveur des droits comprennent les enjeux de droits que nous vivons ici et au niveau international. Elles savent qu’il n’y a rien d’acquis dans le domaine des droits et libertés et qu’une société civile aguerrie et éclairée peut contenir les reculs sociaux et politiques.

 

L’action de la Fondation est modeste, mais essentielle et mériterait d’être mieux connue et supportée. Au fil des ans, son action s’est élargie et a étendu ses collaborations à d’autres groupes comme l’AQOCI, Carrefour Tiers-Monde, CISO, et bien d’autres.

 

Plus de 600 000$ ont ainsi été recueillis depuis le début de la Fondation pour supporter la formation de multiples façons : financer un site Internet, la production de vidéos, la publication de livres et de fiches pédagogiques; organiser des activités de formation sur les chartes des droits pour des jeunes dans les établissements d’enseignement et des adultes. Séminaires, colloques, conférences, projections de films suivies de discussion, expositions publiques sont autant d’activités que la Fondation soutient lorsqu’elles constituent une activité d’éducation et de formation aux droits.

 

Au Québec, il existe des milliers de fondations et chacune se considère aussi importante que les autres. Certaines sont supportées par des entreprises et des organisations qui apportent des milliers de dollars et parfois même des millions en échange d’avantages fiscaux et du prestige. Il faut des convictions particulières pour revoir ses priorités de dons et supporter financièrement l’éducation aux droits. Le conseil d’Administration de la Fondation est convaincu que les personnes qui travaillent dans le domaine des droits ou de l’éducation répondent à ces conditions. Elles constituent un public cible de la Fondation. C’est le défi de nos prochaines campagnes de financement.

 

Donner pour l’éducation aux droits, c’est agir pour que les droits soient respectés.

Adresse postale:

6910, rue Saint-Denis

CP 65023 BP Mozart

Montréal, Québec
H2S 2S0